CONCERT BURLESQUE, THÉÂTRAL ET POÉTIQUE POUR LES ENFANTS

LISTE DES CHANSONS ET TEXTES

On ne peut rien faire quand on est petit Et si c’était les marmots

J’ai peur du noir

Pour louper l’école

Super mamie

Plus tard quand tu seras grand

La Vie d’écolier Range ta piaule

Mon petit doigt m’a dit

La soucoupe volante.

 

TEXTE THEATRAL : OLIVIA et KRISTOPHE

 

DURÉE : 50/55mn

Jauge maximale : 200 enfants

À partir de 3 ans

Version 30mn pour les tout petits

 

 

Sonorisation et eclairage inclus

 

Avec Olivia Lancelot et Kristophe Bach

Mis en scène par Caroline Ducau-Martin

 

Musiques et chansons : Guillaume Aldebert

 

Textes théâtre : Olivia Lancelot et Kristophe Bach

Auteur, compositeur et interprète, l’un des meilleurs éléments de la nouvelle scène française, Aldebert sait comme personne toucher le coeur des enfants dans leurs préoccupations.
De son riche répertoire, nous avons extrait le meilleur : une dizaine de chansons que nous avons entrecoupées de petites séquences écrites par nos soins et mise en scène de façon drolatique par Caroline Ducau Martin, spécialiste de spectacles musicaux burlesques. Deux artistes : chanteurs et comédiens, qui incarnent tour à tour

un frère et une sœur avec leurs chamailleries et leurs jeux mais aussi leurs parents, dans leurs tentatives d’autorité.
Alors de La Vie d’écolier, à On ne peut rien faire quand on est petit, en passant par Super mamie, Range ta piaule ou encore Et si c’était les marmots, faites découvrir aux enfants ce concert qui

embrasse tous les genres musicaux et met en scène leur quotidien, leur émotion et leur joie de vivre dans un spectacle qui fait bondir de leurs chaises, les enfants.

Aldebert et Compagnie

Un spectacle poétique :

« Mon petit doigt m'a dit que les bossus sont des Anges qui cachaient leurs ailes ! »

 

Un spectacle révolutionnaire : « Y'en a marre des parents ! Libérez les enfants ! »

 

Un spectacle surréaliste : « mes parents et moi, nous avons adopté depuis quelque

temps un gros ogre poilu qui s’appelle Tsunami et qui vit dans ce coffre....

Tsunamiii, tu es làààà ? Ca vaaaa ?... »

 

Un spectacle féministe : « ... C'est toi la fille, c'est toi qui range !
- Oh l'autre mais c'est finit ce temps-là, on est plus au siècle dernier ! »...

Un spectacle intergalactique : « Allo la base vous me recevez ? Atterrissage réussi ! Préparez les carottes, on détache le poney ...»

 

Un spectacle attachant :

« ... Super mamie, tu as l'haleine d'un ours Super mamie, quand tu m'embrasses j'étouffe Super mamie, t'as la moustache qui pousse... »

 

Un spectacle subversif :

« ... Pour louper l’école, je ferais n’importe quoi, pour louper l’école toi tu ferais quoi ? - Je ferais le tour de la maison en pyjama pour choper froid, je mangerais des tartines aux goudrons pour avoir mal à l’estomac... Et toi pour louper l’école tu ferais quoi ...»

 

Un spectacle angoissant :

« ... J’entends comme un bruit qui remue dans le placard, un cliquetis gesticulant dans le noir, ce doit être le vent, voilà ce qu’on me dit tout le temps...»

L'AUTEUR

Aldebert a toujours voulu faire
cela : chanter ! Une manière de ne jamais quitter cette enfance qu’il lui plaît tant de revisiter. Educateur pendant 5 ans, il a su prendre au lasso les formules magiques de l’enfance et s’initier à l’art de raconter des histoires.

 

Guillaume Aldebert

Sinon, comment aurait-il fait pour raconter avec autant de justesse les affres de l’école, les ambitions futures, les souvenirs tendres de la maison de grand-père, les aventures de Super Mamie, l’obligation de ranger sa piaule et les bêtises des enfants ?
Après plusieurs cd, le premier tome de ses aventures enfantines sort en 2008 : Enfantillages !

Seize titres dont onze chantés avec des invités de marque : Renan Luce, Clarika, Élodie Frégé, Amélie-les-Crayons, Maxime Le Forestier, Anne Sylvestre... Un disque d’or, une tournée de deux ans, il n’en fallait pas plus à Aldebert pour lui donner le goût de recommencer : Enfantillages 2 où il réunit à nouveau une ribambelle de prestigieux camarades : Louis Chedid, Bénabar , Sanseverino, Claire Keim...

Ses textes, proches d’un Prévert ou d’un Queneau, sont plein d’espièglerie, d’humour et de tendresse sans mièvrerie.